A l’école André Chénier

Publié le 24 février 2017 dans blog

Lundi et mardi, on est allés dans toutes les classes de l’école André Chénier à Louveciennes. Et pour la première fois, on a fait une intervention dans une classe Ulis et c’était drôlement chouette. On a même eu le droit à un câlin après !
Chez les CM2, un garçon a levé la main uniquement pour dire qu’il n’avait absolument aucune idée de la réponse à la question posée. Ca nous a fait rire.
Dans la classe Ulis, un autre a affirmé que contrairement aux écrivains, lui, n’écrira jamais la nuit parce qu’il a bien trop peur des fantômes (nous aussi, on a un peu peur des fantômes !). Et une fille a précisé que pour être écrivain, il fallait écrire sur des feuilles de papier et surtout pas sur son nez parce que c’est défendu.
En CE2, deux élèves vont écrire ensemble l’histoire de Vercingétorix dans l’espace (ça va être une chouette histoire !) et Tristan a sa photo affichée à l’entrée de la classe avec en dessous les félicitations du maître pour son travail et son comportement exemplaire ! Bravo Tristan ! Ca, c’est très fort !
Une CM1 nous a raconté qu’elle avait mis du vernis violet sur les ongles de pied de son papa pendant qu’il faisait la sieste ! C’est une très chouette bêtise mais apparemment ça n’a pas beaucoup plu à son papa.
En CE1, une fille a conclu que les auteurs qui écrivaient la nuit étaient en fait exactement comme des chauves-souris et à la question: « qu’est-ce qu’un dictionnaire ? », un élève de CP a répondu: « c’est très lourd ! »
Bref, c’était encore des chouettes journées dans une école primaire!

20170220_133823

0
Facebooktwitter

Laisser un commentaire